Your browser does not support JavaScript!
ROUTE - Etape 7 : Gafsa / Hammamet
Derni√®re √©tape avant le retour, demain, via Tunis et le port de la Goulette. Une longue ligne droite entre Gafsa et Hammamet, en passant par Kairouan. 310 km, pour l'essentiel, sous une pluie diluvienne qui n'emp√™che personne, ici, de continuer √† vaquer √† ses occupations comme si de rien n'√©tait. C'√©tait d'ailleurs jour de grand march√© dans la plupart des villages et villes travers√©s et l'on s'y affairait avec le m√™me sourire que lorsqu'il pleut. Seule diff√©rence : tout le monde est bien couvert car 18 ¬įC, c'est froid quand on est habitu√© √† tutoyer les 40 ¬įC.


Du coup, il valait mieux avoir des essuie-glaces qui fonctionnent. C'√©tait aussi l'occasion de les tester pour certains et √ßa n'a pas loup√© : un Iltis et une 2 CV ont fini sans. Quoique. Pour le premier, nous avons trouv√© une solution. C'√©tait √©galement un bon test pour les batteries, peu sollicit√©es ces derniers temps. L√† encore, deux ont rendu l'√Ęme. Une sur une Iltis (par la m√™me victime du probl√®me d'essuie-glace), l'autre sur la 2 CV, la m√™me. √áa s'appelle la poisse et je vous assure que Monique n'y est pour rien.


Plus ennuyeux pour ceux qui voyagent sans portes, comme nous autres dans les Iltis. La pluie venant de travers par moments, nous avons fini dans une baignoire, presqu'aussi tremp√©s qu'une serpilli√®re (une since...). Pas grave, le soleil est venu d'un seul coup r√©chauffer nos os et √©vacuer l'eau. J√©r√īme, notre unique motard, apr√®s avoir tent√© de r√©sister deux bonnes heures √† ce traitement de lessiveuse a fini dans le Primaster, sa moto sur le Mol. C'√©tait plus raisonnable.


Au passage, nous avons r√©cup√©r√© la Cox de Beno√ģt √† Kairouan, retrouvant au passage bon nombre de participants venus se balader dans la m√©dina ou visiter la Grande Mosqu√©e. Ils avaient le temps. Nous, nous avons fil√© sur Hammamet au plus vite car nous avons appris que notre ami G√©g√©, monsieur Fiat 500 chat noir, avait encore des soucis. Cette fois, c'est avec sa pipe d'√©chappement.


Enfin, last but not least (?), l'Oc√©ane suite. Le pont est d√©sesp√©r√©ment malade. Il a m√™me tellement chauff√© aujourd'hui que le carter s'est fendu. On l'a bourr√© de graisse en esp√©rant que √ßa tienne jusqu'√† Nice. Il ne reste plus que 500 km √† faire... Croisons les doigts ou plut√īt ¬ę Inch Allah ¬Ľ comme on dit ici. Voil√†, le rallye s'ach√®ve comme il a d√©but√©. Avec les m√™mes protagonistes question pannes. Les autres prient le ciel qu'ils tiennent jusqu'au bout. Et que le soleil revenu n'ait pas disparu demain, sans quoi la travers√©e risque d'√™tre un peu plus mouvement√©e qu'√† l'aller...



A lire aussi