Your browser does not support JavaScript!
RALLYE ILTIS - Etape 5 : TenbaĂŻne / Lac d'Er Reched
Une fabuleuse journée pour une équipe formidable, des paysages fantastiques et merveilleux, une piste dantesque et démentielle pour nous amener vers un lac féérique, saisissant, magnifique, dans une ambiance géniale. C'est incroyable, les mots me manquent c'est grandiose, surprenant, hallucinant, acrobatique, aventureux, valorisant, zen, viril, exceptionnel, onirique, admirable, nickel, lumineux, novateur, terrible, inimaginable, éblouissant, ubuesque, nirvanesque, réjouissant, époustouflant, ennivrant... Je vous le dis, je n'ai pas de mots pour vous décrire ce que nous ressentons tous...




Mais reprenons par le début. A 5h15, le pinpon de Pascal se met en route pour nous réveiller, mais quelques-uns ne l'ont pas attendu. Il sont déjà autour du feu à surveiller la cuisson du pain pour notre petit déjeuner. Départ à 6h30 pour le fameux lac d'Er Reched. Le sable est porteur, il faut dire qu’il a plu, la chance est avec nous. Et voilà tous les petits scarabées s’envolant sur les dunes, guidés par Ahmed. Le parcours est constitué d’un enchaînement de dunes avec des ascensions très techniques comme aucun d’entre nous n’en a jamais vu. Quelques plantages sans grande importance, le Pinzgauer se retrouve des fois en situation peu confortable, Eric trouve le moyen de s’ensabler dans une dunette de 70 cm... On rigole bien, mais au milieu de parcours le Baja tombe en panne : problème d’injection, on la change et c’est reparti ouf !




Une traversées de dunes successives inoubliable, des passages assez durs et là en haut, sur la grande dune, quelques secondes de silence pour apprécier le changement de décor soudain. De la verdure, un lac au milieu d’un cirque, c’est magique. Nous descendons enfin nous poser autour de ce lac, il est 14h30 eh oui 8 heures pour y arriver, ça se mérite ! Didier, le premier, saute dans l’eau et tout le monde suit. L'eau est à 30 °C environ, c’est agréable d’autant que la température a bien baissé et un léger vent est présent. Le Chef est content, tellement content qu’il sort ses bouteilles et fait péter les bouchons. Il est fier de nous, et nous aussi, merci Daniel d’avoir cru en nous.
Nous attaquons les saladettes puis nous montons notre petit camp, certains se reposent, d’autres se promènent autour du lac et Yohan notre pompier et Didier attaquent un footing. Vient ensuite une séance de cinéma avec les photos du jour de notre Martine Nationale, trop belles les photos ! Le soir Ahmed a tout prévu, un vrai repas avec des nappes et des assiettes sur les tables, bravo à lui. Nous attaquons l’apéro, mangeons et tout le monde au lit demain c’est encore départ 6h, c’est une étape très longue, nous regagnons Matmata. C’était magique !



A lire aussi