Your browser does not support JavaScript!
Etape 2 - Marseille / Tunis
La Bonne Mère a eu pitié de ceux qui ont le mal de mer. Ce matin, il fait un temps estival. Plein soleil, pas un nuage, pas un souffle de vent, une mer d'huile, idéal pour embarquer et passer une journée en Méditerrannée. Comme d'habitude, les formalités de Police ne sont pas de tout repos car, comme d'habitude, certains participants ont changé de véhicule ou d'immatriculation sans prévenir l'organisation. Du coup, les listes envoyées sont fausses, les billets émis aussi... Il faut donc repartir au charbon, modifier les listes, émettre de nouveaux billets pour les véhicules... C'est marrant, mais on a beau le dire à chaque fois, il faut toujours qu'il y en ait qui ne lisent pas les documents envoyés.
Ca n'emp√™chera heureusement pas l'embarquement, c'est juste un peu d'√©nergie de g√Ęch√©e. Plus amusant, il semble que la famille Mousseigne ait d√©cid√© de faire parler d'elle chaque jour. Ce matin, elle est toujours en d√©licatesse avec ses freins. L'√©quipe d'assistance est sur le probl√®me.
Dernier rebondissement : Yves Lelan doit rentrer d'urgence dans sa Bretagne pour se rendre au chevet de sa m√®re. Il fait partie de l'√©quipe d'assistance, et on doit d'abord improviser une nouvelle r√©partition des taches car il devait assurer le remorquage du plateau. C'est finalement Jack qui s'en chargera et ce n'est pas sans √©motion qu'il reste √† quai. Par contre, ce changement de derni√®re minute va faire deux heureux. Depuis quelques semaines, nous correspondons avec un couple sympa, Jean-Christophe et Peggy Thorez qui souhaitaient participer au r√©veillon avec leur R12. ¬ę La 12 √† Douz, √ßa aurait de la gueule, non ? ¬Ľ Il n'y avait malheureusement plus de place. Ils √©taient malgr√© tout venus hier pour montrer leur 12 (il est vrai en piteux √©tat puisqu'il faut la pousser pour la faire d√©marrer !), et ils ont pass√© la soir√©e avec nous. Ce matin, ils sont venus sur le port pour nous regarder partir, la larme √† l'¬úil. Et l√†, cinq minutes avant le d√©part, on leur propose de prendre la place d'Yves. ¬ę Tout est pay√©, le bateau, les chambres, vous avez 30 secondes pour vous d√©cider. ¬Ľ Euh, ben, c'est-√†-dire que... Ben d'accord ! Sous les encouragements des participants, qui pour la plupart ont d√©j√† sympathis√©s avec nos Thorez. Cela dit, on ne vous cache pas que nous sommes inquiets, vu l'√©tat de la voiture. Les paris sont donc ouverts : la 12 restera-t-elle en rade √† Douz, et d√©finitivement ? Ou sera-t-elle capable de revenir ? Certains affirment m√™me qu'elle ne descendra m√™me pas du bateau... Hum, √ßa nous promet quelques jolies soir√©es anim√©es ce challenge.
Allez, c'est parti ! Le bateau s'éloigne doucement du quai. D'ici peu, nous n'aurons plus de réseau. Prochaines nouvelles, demain.

A lire aussi