Your browser does not support JavaScript!
Adriatica 2 - Etape 12 - Cavtat / Mostar / Split

Ce soir, nos joyeux aventuriers jouent √† la Croisi√®re s'amuse, √† bord du ferry qui les emm√®ne jusqu'√† Anc√īne o√Ļ ils arriveront au petit matin. Fatigu√©s, et d√©j√† un rien nostalgiques car cette travers√©e de l'Adriatique marque, en quelque sorte, le d√©but de la fin. Plus que deux jours, et c'en sera termin√©. Est-ce pour cette raison que certains ont pr√©f√©r√© zapper l'option Mostar et tracer directement sur Split par la route c√īti√®re ? Il faut dire que le d√©tour par la Bosnie-Herz√©govine rajoutait 110 km √† l'√©tape si l'on suivait les recommandations de Daniel qui ne voulait pas voir tout son petit monde s'√©gayer sur les deux autres itin√©raires que nous avions pourtant pr√©vus au programme. Il aurait, en effet, √©t√© difficile d'envoyer un plateau et une √©quipe d'assistance par parcours car, comme vous le savez, l'un des plateaux transporte la Triumph des Moumoune. Mais ce que vous ignorez c'est qu'un deuxi√®me plateau a √©t√© pris d'assaut, hier au soir, par... Daniel et sa 403. Officiellement c'est parce que sa Bibiche (Sylviane) a pris l'avion pour retourner au travail, et qu'il n'aura personne pour lui indiquer la route. "De toutes fa√ßons, se d√©fend-il, je suis nul en road-book, moi je me perds toujours lorsque je le suis !" Vous imaginez bien le toll√© que l'annonce a provoqu√© lors du briefing, et on lui a r√©clam√© l'ap√©ro sur l'air des lampions (c'est une tradition, celui qui monte sur le plateau paye son coup !). Mais il se d√©file le bougre, disant qu'il y est mont√© de son plein gr√©. "A d'autres", a r√©torqu√© la foule, bien d√©cid√©e √† le contraindre √† respecter la tradition... Rien n'y a fait... Pour l'instant. Officieusement, je peux bien vous le dire, il est un rien inquiet le Daniel. Car, et m√™me si le probl√®me d'embrayage est en partie r√©gl√© (elle broute toujours un peu, mais les vitesses passent √† nouveau normalement), c'est le moteur qui donne des signes de fatigue. L'√©tanch√©it√© n'est plus ce qu'elle √©tait et on voit de belles fum√©es bleues sortir de l'√©chappement. Il pense que c'est le jeu de chemises-pistons qu'il a mis il y a maintenant une dizaine de milliers de kilom√®tres qui est en cause. Son origine appara√ģt douteuse... A voir.
Perso, je n'étais pas sur le parcours aujourd'hui. Je suis même à 3.000 km des protagonistes, mais ça ne m'empêche pas d'en apprendre de belles. Les délateurs zélés font bien leur travail et j'avais à peine posé le pied en France que j'apprenais que Flavien avait eu un souci avec sa Porsche. Un bon vieux ratatouillage des familles, qui semble être très à la mode sur cette édition, pour des raisons diverses d'ailleurs (vis platinées au touchot bouffé aux mites, car non fabriqué en céloron, mais en plastoc, condos modernes, fils de bougies non adaptés...). Flavien a eu, lui, un problème de doigt. Mais comme c'est un garçon prévoyant, il en avait un de rechange dans le coffre et il est reparti dans le quart d'heure. Bien joué.
Et c'est tout ? Il semblerait. Comme je vous l'ai dit, la grande majorit√© a choisi de zapper Mostar pour ne pas risquer de manquer le bateau. L'√©tape a donc √©t√© d'une redoutable tranquillit√©. Ce n'est d'ailleurs pas une si mauvaise id√©e que de faire reposer un poil les m√©caniques, car les deux √©tapes qui attendent le groupe sont longues, avec la travers√©e de l'Italie, d'abord jusqu'√† Parme, puis jusqu'√† Aix-les-Bains. Aux derni√®res nouvelles, le beau temps qui nous a accompagn√© jusqu'ici ne devrait d'ailleurs plus trop √™tre de la partie. On annonce de la pluie pour demain et des temp√©ratures de 11 √† 16 ¬įC. √áa va jeter un sacr√© coup de froid. Couvrez-vous mes poulets, et sortez les K-way !

A lire aussi