Your browser does not support JavaScript!
PISTE - Les vidéos à dévorer
Vous êtes nombreux à avoir filmé vos exploits et ceux de vos petits camarades sur les pistes tunisiennes. En attendant le film-souvenir que nous concocte Jean-Philippe Roumieu, je vous propose quelques images déposées sur Youtube par Fred et Eric, l'équipage du Baja, par Philippe Jeantet, le pilote du T3 Syncro, vous savez le truc bizarre qui passe partout sans avoir l'air d'y toucher, et par Nina Taris. Si, vous aussi, vous voulez partager vos films, n'hésitez pas à me les faire parvenir. Ils rejoindront ces magnifiques séquences à savourer sans modération.
On commence par un bel hommage au travail des Colorale de Thierry Thomas-Chauvet (la jaune) et de Guillaume Kunhlé (la chocolat).



On poursuit avec le magnifique travail des 4L de Robert et Joëlle Huet (celle aux couleurs des frères Marraud), de Jean-Marc et Martine Gachon (la verte) et celle de Noël Bernard et Catherine Michalon (la rouge et blanche). Admirez la souplesse des franchissements. Un Sinpar bien drivé, ça donne ça !



Passage dans les dunettes, avant Timbaïne. Au volant du Syncro, comme si vous y étiez !



Les exploits du Baja, une grande sauterelle verte qui se joue des obstacles, en les sautant carrément ! Et je ne vous parle pas des descentes de dunes, impressionnantes !



La passe de Biben, entre Ksar Ghilane et Douz, le juge de paix. Franchie sans effort par la Colorale de Guillaume et le Syncro de Phil...



Le Pinzgauer, c'est vraiment un drôle d'engin. Un moteur Steyr Puch qui doit délivrer trois chevaux en pleine furie, six roues motrices, trop de leviers de vitesse pour savoir sur quel rapport on se trouve... Ça secoue, ça glisse, ça freine quand ça veut, mais c'est manifestement superfun à piloter comme le montre cette vidéo postée par Nina. Vous êtes au volant ! Enjoy it!



Le café de la Tente, c'est notre point de ralliement habituel. Amor y prépare de délicieuses briques à l'œuf et aux herbes, accompagnée de hariza à l'huile et au thon pour 5 dinars. Après des heures de piste, la fraîcheur de son abri et la chaleur de son accueil font du bien. Là, nous repartons, repus, pour filer sur Douz, et dans un joyeux bordel.



A saute-moutons entre les dunes pour le Syncro.



A bord, c'est encore plus impressionnant. Surtout quand vous êtes passager, à l'arrière, et que vous ne maîtrisez rien !



Au tour du BJ 42 de Michel Mousseigne et Patrick Meleliat qui fume comme c'est pas permis à la retenue !



Le Syncro une nouvelle fois à la manœuvre. Tranquille...



A lire aussi