Your browser does not support JavaScript!
J-03 : La frontière turque
La fronti√®re turque n'est plus qu'√† une trentaine de kilom√®tres et l'√©quip√©e se repose dans une sorte de relais de chasse, mangeant sous une tonnelle et go√Ľtant d√©j√† le petit vin local. Le lieu est idyllique apr√®s plus de 600 km d'une autoroute √† peine termin√©e (les p√©ages sont faits mais inactifs, les 600 bornes n'ayant co√Ľt√© que... 2 euros !), et le voyage s'est pass√© sans grosse douleur, malgr√© une petite alerte sur un des camions qui s'est mis √† chauffer dans une des nombreuses mont√©es. Mais Pascalou a r√©par√© √ßa en deux temps trois mouvements. La 504 de Daniel a quitt√© le plateau pour rouler √† son tour, et il en fallait bien un, elle est tomb√©e en panne... d'essence ! Je ne d√©noncerai pas le coupable par charit√© chr√©tienne, mais √† sa d√©charge, l'essence est rationn√©e √† cause des gr√®ves. Mais tout le monde est bien arriv√© √† bon port, un petit village qui ressemble d√©sormais au cirque Pinder, les camions occupant toute la place centrale. Ils ont d'ailleurs √©t√© accueillis par les vivats des locaux, tout heureux de voir une telle animation. Bref, √ßa ressemble presque √† des vacances...

A lire aussi